Meilleur mois de juillet en 8 ans pour les ventes de maisons dans la RMR de Montréal

3 201 ventes résidentielles ont été conclues au cours du mois de juillet 2018 dans le marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal. Ceci représente un sommet de huit ans pour cette période de l’année et une augmentation de 1 % par rapport au même mois l’année dernière. Il s’agit du 41e mois consécutif où l’activité immobilière est en hausse à Montréal. 

La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) vient de publier les plus récentes statistiques établies d’après la base de données Centris des courtiers immobiliers. Cliquez ici pour voir la vidéo sur les statistiques de juillet 2018.

« Après le bel élan du début d’année, la croissance des ventes dans la région montréalaise se poursuit, mais à petits pas. En effet, celle-ci n’a pas dépassé 1 % au cours des trois derniers mois », note Mathieu Cousineau, président du conseil d’administration de la CIGM.

Pour la même période, sur le plan géographique au Québec, la plupart des autres régions métropolitaines de recensement (RMR) ont enregistré des hausses de transactions. Saguenay a affiché le plus important gain (+23 %), suivie de Gatineau (+11 %), Sherbrooke et Trois-Rivières (+2 %). Par ailleurs, le marché a reculé de 4 % à Québec.

Variation des ventes par secteurs

  • Sur le plan géographique, trois des six principaux secteurs de la RMR de Montréal ont affiché des augmentations du nombre de transactions en juillet.
  • La Rive-Sud a connu la meilleure performance à ce chapitre, avec une hausse des ventes de 15 % par rapport à juillet 2017. Vaudreuil-Soulanges et la Rive-Nord sont les deux autres secteurs ayant enregistré une croissance, soit de 8 % et de 3 % respectivement.
  • À l’inverse, les ventes se sont repliées le mois dernier dans les secteurs de l’Île de Montréal (-4 %), de Laval (-7 %) et de Saint-Jean-sur-Richelieu (-24 %). Dans le cas de l’île de Montréal, il s’agissait d’une troisième diminution mensuelle consécutive.

Statistiques par catégories de propriétés

  • Pour un 10e mois consécutif, la copropriété est la catégorie qui a affiché la meilleure performance au chapitre des ventes.
  • En juillet, le nombre de transactions de copropriétés dans la RMR de Montréal (1 139 ventes) a crû de 6 %, comparativement à 2 % pour les plex de 2 à 5 logements (303 ventes) et à une diminution de 2 % pour la maison unifamiliale (1 752 ventes).

Au chapitre des prix

  • La hausse des prix s’est avérée soutenue en juillet pour chacune des trois catégories de propriétés.
  • À l’échelle de la RMR, le prix médian des maisons unifamiliales s’est établi à 336 250 $ le mois dernier, soit 6 % de plus qu’un an plus tôt.
  • Le prix médian des copropriétés a pour sa part progressé de 5 %, à 265 000 $, tandis que celui des plex a bondi de 9 %, à 528 500 $.

En ce qui a trait à l’offre de propriétés à vendre, la tendance baissière s’est poursuivie pour un 34e mois consécutif. En juillet, on dénombrait 21 230 inscriptions résidentielles en vigueur sur le système Centris, soit 17 % de moins qu’un an plus tôt.

Pour accéder à tous les tableaux de statistiques  de la RMR de Montréal du mois de juillet 2018, cliquez ici.

Et pour le reste du Québec ?

La bonne tenue du marché immobilier québécois s’est poursuivie en juillet. Les statistiques de Centris font part d’une hausse des ventes de 3 % comparativement à juillet 2017.

Ce sont les plex qui ont enregistré la progression la plus importante alors que le nombre de transactions a fait un bond de 9 % en juillet dernier. Les ventes de copropriétés ont continué d’être nombreuses avec une augmentation de 6 % alors que les maisons unifamiliales ont enregistré une hausse d’activité de 1 %.

Le prix médian d’une maison unifamiliale vendue en juillet s’élevait à 246 000 $, un gain de 1 % comparativement à juillet 2017. Le prix médian des copropriétés s’élevait à 238 000 $, en hausse de 2 % par rapport à la même période l’an passé.

Voici le prix médian d’une propriété unifamiliale dans les 6 RMR en juillet 2018, accompagné de la variation par rapport au même mois de l’an passé :

  • Montréal : 336 250 $ (+6 %)
  • Québec : 250 000 $ (0 %)
  • Gatineau : 245 000 $ (+1 %)
  • Sherbrooke : 225 000 $ (-5 %)
  • Saguenay : 171 750 $ (-4 %)
  • Trois-Rivières : 165 000 $ (+11 %)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *