L’entreprise d’économie sociale et circulaire Éco-Réno change de propriétaire

L’organisme Architecture sans frontières Québec (ASFQ) a fait l’acquisition de l’entreprise montréalaise Éco-Réno, située rue Papineau, renforçant ainsi ainsi son positionnement dans l’économie circulaire des matériaux de construction.  

“Il s’agit d’une grande nouvelle pour l’organisme et pour le secteur de l’architecture. À titre de bras humanitaire de l’Ordre des architectes du Québec, ASFQ cherche à engager la profession toujours plus loin en matière de responsabilité sociale et environnementale. Le réemploi des matériaux est une voie d’avenir dans le contexte de la transition écologique et j’espère que tous les acteurs du bâtiment penseront désormais à nous pour s’approvisionner de manière responsable et pour aider leurs clients à redonner une vie utile à leurs déchets de chantiers.” – Christian Samman, architecte et président d’Architecture sans frontières Québec 

Une alliance pour un modèle d’affaires innovant 

ASFQ préparait depuis 2016 le développement d’un projet novateur en économie sociale, baptisé “Matériaux sans frontières”, qui lui permettrait de récupérer des matériaux encore utiles pour les réutiliser dans ses projets locaux ou les revendre au profit de sa mission.  

ASFQ est un organisme bien placé pour récolter des dons de matériaux dans le secteur du bâtiment grâce à son lien privilégié avec les architectes et son statut de bienfaisance: il peut agir comme donataire reconnu auprès de partenaires publics et peut offrir aux partenaires privés des reçus de charité déductibles d’impôts pour la valeur de leurs dons de matériaux. Grâce à cet incitatif permettant d’amortir les coûts de récupération et de démantèlement, architectes et entrepreneurs peuvent encourager leurs clients à valoriser des matériaux d’une manière écologique, sociale et rentable. 

S’inspirant d’entreprises modèles qui fleurissent depuis des années aux États-Unis, l’équipe d’ASFQ avait prévu le démarrage d’un centre de réemploi à Montréal en 2020. C’est un concours de circonstances qui l’a conduit à reprendre les rênes de l’entreprise d’économie sociale Éco-Réno.  

Fondée en 2002 par la Société de développement environnemental de Rosemont (SODER) et spécialisé dans la récupération des matériaux de construction patrimoniaux, Éco-Réno traversait une période difficile durant la pandémie. Son conseil d’administration a pris la décision de céder sa gouvernance à un autre organisme capable d’accroître son développement et ayant une mission complémentaire, en l’occurrence ASFQ; Éco-Réno agit désormais comme partenaire affilié pour gérer la récupération et la revente des dons de matériaux d’ASFQ.  

La prise de contrôle a débuté en 2020 et a été officialisée au début de l’été 2021. Depuis, toutes les ventes d’Éco-Réno se font au profit d’ASFQ et plus de 100 000 $ de matériaux divers ont été récoltés en dons à ce jour.  

ASFQ prépare d’ailleurs la croissance du projet pour implanter à Montréal un grand centre de réemploi de matériaux, faciliter des projets de déconstruction et conseiller des projets de conception par le réemploi. Une campagne d’information auprès des propriétaires, des designers, des entrepreneurs et d’autres partenaires débutera d’ailleurs dès l’automne 2021 pour les amener à prendre le virage de “l’architecture circulaire”. 

Rappelons que l’architecture et le bâtiment sont responsables mondialement de près de 30 % des ressources extraites et des déchets produits. Au Québec, ce sont chaque année des centaines de milliers de tonnes de matériaux qui sont jetées dans ce secteur, avec un taux de réemploi presque nul. Ceci inclut une quantité importante de composantes usagées encore utiles. Il s’agit parfois de patrimoine irremplaçable. D’autres matériaux sont neufs, mais finissent leur vie prématurément sur des chantiers ou chez des détaillants. Voilà le résultat d’une économie de la construction encore trop linéaire et le contexte dans lequel le projet d’ASFQ et l’alliance avec Éco-Réno trouvent toute leur pertinence. 

“Ce nouveau partenariat avec Éco-Réno vient ajouter au projet d’ASFQ près de 20 ans d’expérience, plus de 2 millions de dollars de matériaux récupérés à ce jour, un positionnement de niche pour les matériaux patrimoniaux et une communauté de milliers de clients fidélisés. ASFQ apporte pour sa part sa notoriété, son réseau et son statut de bienfaisance, chose qui manquait à Éco-Réno pour attirer des dons de matériaux. Il s’agit en somme d’une alliance toute naturelle, à laquelle nous aurions dû penser plus tôt! ”  – Bruno Demers, directeur général d’Architecture sans frontières Québec et nouveau président du conseil d’administration d’Éco-Réno 

xx

Éco-Réno est spécialisé dans la récupération et la revente de matériaux neufs, usagés et de composantes architecturales anciennes : bois, portes, fenêtres, bains sur pattes, éviers, lavabos, quincaillerie, robinetterie, moulures, boiseries, vitres, miroirs, planchers de bois franc, armoires, luminaires et plus encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.