Deux contrats de travail de sept ans pour Richard Darveau

À la tête de l’Association québécoise de la quincaillerie et des matériaux de construction (AQMAT) depuis 2008 et après avoir initié bénévolement le programme « Bien fait ici » il y a deux ans, Richard Darveau avait besoin d’une actualisation de ses responsabilités pour demeurer le dirigeant motivé que la communauté d’affaires apprécie.

C’est pourquoi le conseil d’administration de l’AQMAT, à sa réunion du 20 janvier, puis le conseil d’administration de l’organisme pan canadien « Bien fait ici », à sa réunion du 12 février, ont accepté de signer avec M. Darveau une entente miroir afin de profiter à moitié-moitié de ses services pour les années à venir.

Rétroactivement au 1er février 2021, M. Darveau travaille donc à mi-temps pour chacune des deux organisations jusqu’au 31 janvier 2028.

Du côté de l’AQMAT, afin de ne pas trop impacter les affaires courantes, une vaste opération « d’empowerment » est commencée afin que les employé.e.s de la permanence adoptent une posture de plus grande responsabilisation des dossiers qu’ils et elles gèrent.

Pour « Bien fait ici », la situation est différente: la « start-up » bénéficiera pour la première fois d’une direction avec l’officialisation du rôle de M. Darveau comme président-directeur général.

Conseil d’administration actualisé à « Bien fait ici »

Trois nouvelles têtes font leur apparition au sein du conseil d’administration de l’organisme « Bien fait ici ».

D’abord, puisque Richard Darveau devient employé, les règles de bonne gouvernance favorisant une séparation des rôles ont été appliquées avec l’effet que ce dernier a démissionné comme administrateur représentant l’AQMAT et a, par conséquent, perdu la qualité pour continuer à présider le conseil.

Pour combler cette vacance, les administrateurs ont unanimement accueilli Me Jean-Maxim LeBrun, avocat et associé au cabinet Dunton Rainville, membre de l’AQMAT, expert en droit de la franchise, en droit transactionnel, en propriété intellectuelle et dans le commerce au détail. Me LeBrun a également gagné la confiance de ses pairs pour accéder à la présidence du conseil de « Bien fait ici ».

Par ailleurs, Me Olivier Gagnon n’étant plus un marchand de matériaux, il ne pouvait plus siéger au conseil de pour représenter les intérêts des détaillants. La candidature de Nicolas Couture a été accueillie avec enthousiasme pour prendre le relais à ce poste. M. Couture dirige les quatre quincailleries de Couture TIMBER MART. Il a par ailleurs déjà présidé le conseil d’administration de l’AQMAT, de 2015 à 2018.

Enfin, le siège réservé à la représentation des intérêts des consommateurs était à pourvoir. Les administrateurs ont accepté la candidature de Marc-André Harnois, directeur général de l’Association des consommateurs pour la qualité dans la construction (ACQC). À noter cependant qu’au moment d’écrire ces lignes, il restait la formalité que les administrateurs de l’ACQC acceptent cette nomination.

Le conseil est complété des personnalités suivantes :

– Tony Hurst, président de Lowe’s Canada;

– Ken Jenkins, président de Castle;

– Kevin Macnab, président de Home Hardware Stores;

– François Morin, président de Patrick Morin;

– Luc Bélanger, président-directeur général de l’APCHQ;

– Sam Moncada, président de CHHMA;

– Paul Faulkner, gérant du marketing et ventes commerciales, Dural

Rappelons que la raison d’être de l’organisme pan canadien « Bien fait ici » consiste à promouvoir les articles de quincaillerie et les matériaux de construction fabriqués dans des usines au pays et qui satisfont les codes et normes de construction en vigueur.

3 comments on “Deux contrats de travail de sept ans pour Richard Darveau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *