Miralis engage 45 M$ dans deux nouvelles usines hautement automatisées

Le Groupe Miralis du Bas-Saint-Laurent annonce des investissements totalisant 45 millions de dollars pour procéder au démarrage de deux nouvelles usines hautement robotisées et automatisées, l’une à Saint-Anaclet-de-Lessard, près de Rimouski, l’autre à Québec.

Avec ces investissements majeurs, Miralis souhaite non seulement répondre à la demande pour ses produits distinctifs dans la fabrication d’armoires de cuisines haut de gamme et durables, mais porte également la vision de contribuer à la pérennité du secteur manufacturier au Québec, en amenant sa production à un niveau supérieur. Fière de maintenir des emplois dans le Bas-Saint-Laurent ainsi que dans la Capitale-Nationale et d’accroitre leur valeur ajoutée, Miralis espère encourager d’autres PME à lui emboiter le pas.

Commentaire de Richard Darveau en qualité de président-directeur général de l’organisme « Bien fait ici » : « Voilà une entreprise que nous allons approcher pour joindre notre programme parce que les babines de la direction suivent les bottines de la production. »

Miralis se rapproche ainsi du statut d’industrie 4.0 pour atteindre un niveau d’automatisation supérieure à tout ce qui se fait en Amérique du Nord dans le domaine de la production de caissons de cuisines et de comptoirs à volume. À terme, le projet qui s’amorce amènera l’entreprise à suivre en temps réel les données de ses opérations, de la prise de commande jusqu’à l’assemblage.

Daniel Drapeau, PDG, Miralis

« Après 10 ans à penser à ce projet, on est très emballés de passer enfin à l’action. Je remercie sincèrement nos partenaires financiers de croire au projet et de le soutenir, mais aussi nos équipiers, qui portent la culture de l’innovation chez nous depuis des années. C’est une immense fierté de pouvoir faire ces investissements directement chez nous, à Saint-Anaclet, là d’où on vient, et de contribuer à bâtir le secteur manufacturier québécois de demain », mentionne Daniel Drapeau, PDG de Miralis.

La nouvelle usine actuellement en construction à Saint-Anaclet-de-Lessard sera dédiée à la fabrication de mobilier intégré pour les espaces de vie. Elle ouvrira ses portes à la toute fin de 2023. Celle de Québec donnera à Miralis la capacité de faire la transformation de la pierre pour ajouter une collection de comptoirs haut de gamme à son offre. Cette seconde usine sera opérationnelle à la fin de l’été 2023.

Les investissements sont rendus possibles grâce aux participations respectives du gouvernement du Québec, d’Investissement Québec, de BDC, des Fonds régionaux de solidarité (FTQ) — Bas-Saint-Laurent, de M. R. Capital et Investissements inc. et de Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC).

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.