Les quincailliers littéralement inondés par les demandes de gestion de l’eau sous les bâtiments résidentiels

Que ce soit à l’état solide avec la neige, liquide avec la pluie ou gazeuse en raison de la condensation, cette source de vie essentielle qu’est l’eau représente aussi des défis pour le bâtiment et ses habitants. Surtout au printemps où plusieurs zones mettent les résidents sur les dents. L’AQMAT partage ici de bonnes pratiques proposées par l’équipe technique de l’APCHQ aux fins de mieux gérer l’eau sous les maisons.

L’eau de pluie passe au travers du sol qui varie en perméabilité. Par exemple, le sable a une capacité de percolation beaucoup plus grande que l’argile ou le silt. Au Québec, les probabilités de construire dans un sol argileux, donc peu drainant, sont élevées. Les teintes de beige sont généralement associées au sable, les teintes d’orangé au fer et les teintes de gris au silt et à l’argile. Bref, un sol qui présente des teintes d’orangé et de gris offre une moins bonne performance de drainage. Sur ce type de sol, l’eau de pluie sera retenue par un bouchon d’argile, ce qui entraînera une accumulation d’eau et la saturation du conduit de drainage.

Il est recommandé de procéder à un test de potentiel de colmatage par le phénomène d’ocre ferreuse. Le test peut définir le niveau de risque ou s’avérer non concluant. Dans un cas comme dans l’autre, le choix du conduit de drainage sera déterminant pour la performance du système de drainage.

Qu’elle soit d’origine biologique (bactéries dans le sol réagissent au contact du fer) ou chimique (oxydation de certains minéraux dans le sol), la formation d’ocre ferreuse peut obstruer le drain français, colmatage qui peut causer une humidité excessive autour des fondations et ainsi provoquer l’apparition de moisissures à l’intérieur du bâtiment. Un test permet d’analyser un échantillon d’eau provenant du puisard (sump pump) ou un échantillon de sol pour déterminer s’il y a un risque de colmatage du drain français.

Saviez-vous que le drain français n’a rien de français ? Il a été inventé en 1879 au Massachusetts par un Américain dont le nom de famille était… French !

Le tuyau rigide en PVC, l’annelé flexible et l’annelé-lisse

On retrouve sur le marché différents produits pouvant servir de conduite de drainage, dont le tuyau rigide de PVC.

Les conduits rigides, mais lisses de PVC offrent l’avantage d’être faciles à nettoyer ; selon l’APCHQ, ils devraient être mis en place pour les sites où la présence d’ocre ferreuse dans le sol représente un risque de colmatage élevé ou très élevé.

De plus, à cause de la nécessité d’avoir une glissière dans la partie inférieure du conduit, une mince lame d’eau résiduelle qui ne se draine jamais persiste au niveau des semelles. Ceci augmente l’effet de capillarité et, par conséquent, l’apport d’humidité au sous-sol.

La séquence habituelle d’application du remblai de pierres nettes au-dessus du drain n’est pas compatible avec une conduite rigide. Règle générale, on remblaie la pierre de l’avant vers l’arrière du bâtiment.

Ainsi, lorsque la pierre est projetée par le camion convoyeur, communément appelé « stone slinger », elle se retrouve par-dessus le conduit de PVC non flexible. Comme ce conduit est d’une longueur de 12 pieds, il se relève au contact de la pierre, et celle-ci s’amoncelle sous ce dernier, créant une contre-pente.

Les tuyaux annelés étant flexibles, ils s’adaptent mieux aux méthodes d’exécution en chantier.

Enfin, iI existe sur le marché un conduit qui combine les avantages des deux : le tuyau annelé à intérieur lisse. Ce type de conduit possède une meilleure vitesse d’écoulement de l’eau que le conduit annelé standard. Son intérieur lisse minimise les accumulations de sédiments et offre une bonne restriction. La buse de nettoyage a suffisamment d’emprise pour être stable lors du nettoyage, et les perforations sur 360 degrés captent l’eau au niveau le plus bas de la base des semelles.

Ces conduits seraient moins sujets aux ventres-de-bœuf, contrairement aux conduits annelés standards, et ils sont moins sensibles aux contre-pentes, contrairement aux conduits de PVC.

Une conduite annelée à intérieure lisse est le Soliflex qui, jumelé à du géotextile, peut répondre aux besoins en matière de drainage tout en représentant une alternative au PVC, un matériau dont les inventaires se font parfois rares.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.