Les non-vaccinés et les quincailleries

À partir du 24 janvier, les non-vaccinés – dont le nombre est estimé à 800 000 personnes au Québec –  ne pourront plus accéder aux établissements commerciaux de plus de 16 000 pi ca. Puisque la plupart ne sont ni ermites ni complotistes, ils demeureront tout de même des consommateurs, des locataires ou des propriétaires résidentiels, bref des citoyens avec des besoins de confort et de sécurité pour leur domicile.

Certains choisiront de se faire vacciner, d’autres tenteront de tout trouver en ligne. Mais il est probable que la vaste majorité opteront plutôt pour magasiner dans les quincailleries plus petites, là où il n’y aura pas de contrôle de passeport vaccinal.

La question qu’on vous pose aujourd’hui est la suivante :

Êtes-vous d’accord avec la décision du gouvernement de créer deux catégories de commerces face à la gestion des non-vaccinés?

Cliquez ici pour répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.