Le salaire minimum augmenté demain aura peu d’effet sur les employeurs en quincaillerie

Un sondage express mené en quelques heures ce matin confirme que la majorité des quincailleries et des usines de matériaux seront peu affectées par l’augmentation de 0,40 $ l’heure.

La moitié des 100 membres (52 %) qui ont promptement répondu à l’enquête n’engagent aucun employé.e au salaire de 13,50 $ et 32 % déclarent que seulement 10 % ou moins de leurs employés sont payés au salaire minimum. Autrement dit, seulement 16 % des répondants affirment avoir à leur emploi des effectifs qui gagnent 13,50 $ ou moins.

Une grande proportion de nos membres (41 %), selon notre enquête, ne considère pas que l’augmentation du salaire minimum se répercutera sur l’ensemble de leur masse salariale. En contrepartie, 31 % croit que cet impact surviendra assurément et 28 % croit que cela sera possible.

Commentaire de Richard Darveau, président et chef de la direction de l’AQMAT : « Aux mêmes questions posées chaque année, on constate que les employeurs sont de plus en plus sensibles à la nécessité d’offrir une meilleure rémunération à leurs troupes. Cette équation ne peut être résolue qu’avec des gains de productivité, un objectif que doivent même rencontrer aujourd’hui les commerces de détail. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *