Fermes de toit et poutrelles bientôt certifiées

L’organisme Manufacturiers de Structure de Bois du Québec va mettre en place un programme de certification de la qualité des fermes de toit et des poutrelles pour l’ensemble des usines de leurs membres dans le but de mieux répondre aux attentes des architectes, ingénieurs et entrepreneurs en construction et pour les consommateurs.

Dans le contexte où le Canada et les États-Unis font face à une pénurie de logements et que la construction de bâtiments en bois prend une place prépondérante, les Manufacturiers de Structures de Bois du Québec (MSBQ), en collaboration avec BOCA – le créneau d’excellence Accord qui appuie l’association depuis ses débuts, a développé les outils nécessaires – manuel de qualité et formulaires, formations pour le personnel, accompagnement des usines, audits tests – et toute une procédure de contrôle de qualité qui entrent déjà en vigueur.

BOCA est un créneau d’excellence ayant pour mission d’aider les entreprises manufacturières du secteur de la transformation du bois à être plus compétitives sur les marchés locaux et internationaux.

« En 2020, souligne le président de MSBQ, Richard Létourneau, le Groupe CSA a publié la norme intitulée « Exigences de certification pour les fabricants de fermes de toit à connecteurs métalliques » (CSA S349).  Mais tant qu’elle n’est pas inscrite au Code national du bâtiment, ce qui pourrait prendre des années, elle n’est pas obligatoire au Canada.  Chez MSBQ, nous n’attendrons pas. Maintenir un système de contrôle qualité et être certifié devient obligatoire pour toutes les usines opérées par nos membres. ».

« Notre objectif, précise le président Létourneau, est que 100 % des usines de nos membres aient leur système de contrôle qualité en place et opérationnel d’ici la fin de 2022 et qu’un minimum de 50 % des usines soient certifiées, ce qui se reflètera par un sceau unique apposé sur les documents accompagnant les produits. » Le développement du programme de certification a également reçu l’appui du ministère de l’Économie et de l’Innovation et de Cecobois.

Entreprises touchées par la nouvelle certification

Adam Lumber inc American Structures
Cameron Structures de Bâtiment Chevron Royal
Chevron Vigneault Clyvanor
Covibro Evolution Structures
Freneco Kefor
La Charpenterie Menuiserie Côte-Nord
Poutrelles modernes Structure Alternative
Structure du Nord Structure Bois Fortin
Structures Martel Structures Mur à Mur
Structures RBR Structures St-Joseph
Structures Stross Structures Ultratec
Structurex Toitures Fecteau
Toiturex Usihome

L’utilisation de composants fabriqués par des usines certifiées apportent sécurité et assurance qu’ils répondent aux spécifications des plans et respectent toutes les normes et les standards de fabrication.

L’objectif principal du programme de certification est de garantir la fabrication de composants de haute qualité répondant aux spécifications de la norme CSA S349 sur une base continue.  Un objectif appuyé par l’utilisation d’équipements de haute précision, et des employés formés à toutes les étapes de production. Le développement du programme a d’ailleurs nécessité la formation de plus de 160 employés à l’application du contrôle qualité dans les 37 usines opérées par les membres MSBQ.

Pour Richard Létourneau, le contrôle qualité est un mode de gestion incontournable pour tout professionnel de la construction, et la norme CSA aurait dû être développée depuis longtemps.  Pour lui, « Quand on touche à la structure d’un bâtiment, c’est la sécurité de ses occupants qui est entre nos mains. » C’est pourquoi la certification exige que le travail de chaque équipe de travail soit inspecté à l’interne trois fois par semaine pour s’assurer qu’il respecte tous les standards de qualité, et que chaque usine soit auditée deux fois par an par une tierce partie indépendante.

À propos de MSBQ

Manufacturiers de Structures de Bois du Québec (MSBQ) est une association professionnelle représentant les manufacturiers de composants structuraux de bois à ossature légère du Québec. L’Industrie de la structure légère, c’est 3 500 emplois directs et un chiffre d’affaires de 750 millions au Québec. Ses membres fabriquent et distribuent des fermes de toit, des solives de plancher et des murs préfabriqués au Québec, au Canada, aux États-Unis et ailleurs dans le monde. Ce sont des professionnels dans l’ingénierie et la structure du bâtiment et leurs produits sont utilisés dans la construction dans les secteurs résidentiels, multi-résidentiels, commerciaux, institutionnels et agricoles.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.