LA COOP FÉDÉRÉE : UNE ANNÉE DE TRANSITION POUR SA DIVISION DÉTAIL

La Coop fédérée conclut son année 2015 avec un chiffre d’affaires de 1,410 milliard de dollars pour sa Division détail et innovation, comparativement à 981,5 millions de dollars pour la même période pour 2014. Une augmentation de 428 millions de dollars qui s’explique par l’acquisition, en janvier 2015, de la totalité des actions du Groupe BMR.

Toutefois, l’augmentation est atténuée en partie par une baisse considérable du prix des produits pétroliers dans le Secteur Énergies Sonic, explique La Coop fédérée à propos des résultats de la Division qui inclut ses bannières Sonic, Unimat et BMR.

« La Division détail et innovation a connu une année de transition. Le rachat à 100 % de Groupe BMR, au cours de l’exercice, est porteur à long terme pour l’organisation et le réseau. Mais une acquisition d’une telle ampleur entraîne forcément des ajustements à court terme. Encore plus quand on sait que le marché de la rénovation et des matériaux de construction continue d’être difficile au Québec. Malgré cette conjoncture, les nombreux chantiers exigés par cette transition ont été diligemment menés : conversion d’enseignes, modification de la logistique d’approvisionnement pour servir le double de magasins, transition culturelle sur le plan des ressources humaines, rationalisation de certains magasins corporatifs », a indiqué La Coop fédérée en communiqué de presse.

Hausse de 11,5 % des ventes

La Coop fédérée annonce pour son exercice terminé le 31 octobre 2015, des ventes de l’ordre 6,0 milliards de dollars, en hausse de 11,5 % par rapport à celles de l’exercice précédent et un excédent avant ristournes et impôts attribuable aux membres de la Société de 95,7 millions de dollars en hausse de 29,7 % comparativement à un excédent avant ristournes et impôts de 73,8 millions de dollars à l’exercice précédent.

Finalement, La Coop fédérée distribue à ses membres 35 millions de dollars de ristournes en hausse de 40 % comparativement aux 25 millions de dollars versés en 2014.

« Après les grands changements de 2014, l’an 2015 fut donc un exercice de consolidation et d’intégration de nos acquis. Même si nous avons mis la pédale douce sur les investissements et la croissance de nos activités, La Coop fédérée n’en est pas moins restée vigilante pour saisir les occasions du marché », a déclaré le président de La Coop fédérée, Denis Richard.

Les activités de La Coop fédérée se scindent en trois secteurs : la Division agricole (approvisionnement à la ferme et commercialisation des grains), la Division détail et innovation (quincailleries, centres de rénovation, énergies et innovation) et la Division viandes (filière porcine et transformation de porc et de volaille).

L’accroissement des ventes provient d’une meilleure contribution de la Division viandes (filiale Olymel s.e.c) ainsi que de la Division agricole. L’apport de ces deux groupes ont plus que compensé pour les résultats transitoires de La Division détail et innovation suite à l’acquisition de Groupe BMR.

« En 2015, notre coopérative continue de bien performer. Nous relevons audacieusement le défi de notre pérennité dans des industries agricoles et agroalimentaires, unis au secteur du détail, où la volatilité des prix, les changements règlementaires, la mondialisation et le virage numérique font valeur de loi. Les résultats de cette année démontrent que nos choix et orientations stratégiques portent déjà leurs fruits », a déclaré Gaétan Desroches, chef de la direction de La Coop fédérée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.