Dix bannières concurrentes main dans la main pour le bien de l’information du consommateur et le soutien aux produits fabriqués au pays

Jour de grande première aujourd’hui alors que dix bannières de quincaillerie concurrentes se donnent la main pour le bien de l’information du consommateur et le soutien aux produits fabriqués au pays en lançant le logo « Bien fait ici » dans tout le pays.

Cinq millions de feuillets (photo d’entête) expliquant le nouveau programme commencent à être distribués aujourd’hui aux caisses de 2 404 points de vente affiliés ou appartenant à dix enseignes concurrentes : ACE, BMR, Castle, Home Hardware, Lowe’s, Patrick Morin, Réno-Dépôt, RONA, TimberMart et Unimat.

Le logo est aussi affiché sur les circulaires papier et web de toutes les bannières participantes.

« À l’échelle de tout un pays, nous ne trouvons pas d’initiatives semblables où des compétiteurs acceptent de mettre de côté leurs habituelles rivalités pour le bien commun, celui, en l’occurrence, de procurer de l’information fiable aux consommateurs sur les produits de qualité qui sont fabriqués dans une ou l’autre des provinces », affirme Richard Darveau, président du conseil de l’organisme Bien fait ici et président et chef de la direction de l’AQMAT.

Motivations derrière le projet

Tout comme au supermarché ou à la pharmacie, les clients des quincailleries deviennent plus exigeants. Ils veulent notamment accéder à des renseignements sur l’origine des produits, le comportement des fabricants et les composants-clés de ce qu’ils ont l’intention d’installer ou de poser dans le lieu qu’ils chérissent généralement le plus : leur maison.

Les gammes de produits pouvant être accréditées « Bien fait ici » et afficher le logo doivent démontrer que 51 % et plus des coûts de leur fabrication ont été dépensés au Canada, ce qui exclut les frais de recherche, de design et de transport. Elles doivent aussi satisfaire aux codes de construction et aux diverses normes prévalant dans notre secteur d’activités.

Les fabricants et détenteurs de marques doivent s’engager à être transparents dans l’information qu’ils diffusent sur le site commun www.ici-here.ca. À défaut, ils pourront être expulsés; une ligne anonyme de dénonciation a été mise sur pied à cet effet (1-800-434-4373).

Un mouvement naissant, mais à croissance rapide

Plus de 70 manufacturiers ont déjà souscrit au programme en quelques semaines seulement, dont la plupart des marques leaders de chacun des départements : électricité, plomberie, matériaux, quincaillerie, revêtements et toitures, planchers, portes et fenêtres, peinture et déco, terrasses et cours, outils et saisonnier.

Les premiers fabricants à souscrire au projet s’affairent présentement à rédiger les textes de présentation de leurs gammes de produits accrédités, dans les deux langues, avec les images appropriées, afin de garnir le catalogue en ligne sur ici-here.ca. Au jour 1, on compte déjà près de 400 gammes de produits totalisant 4000 items (sku) dans le système.

« Bien que personne ne sait exactement combien de produits sont fabriquées au pays ni leur rendement eu égard aux normes publiques, la direction estime qu’à maturité, d’ici deux ans, environ 250 fabricants supporteront le programme et y diffuseront de l’information sur plus de 1500 gammes regroupant près de 15 000 produits de tout département.

À titre de référence, une petite quincaillerie de quartier tient en inventaire autour de 12 000 items alors qu’une très grande surface en aura jusqu’à 65 000.

_______________________________

À propos : Bien fait ici / Well Made Here est un organisme à but non lucratif sous charte fédérale appartenant collectivement aux bannières et aux associations professionnelles qui l’ont fondé le 31 octobre 2018. Sa raison d’être consiste à encourager l’achat d’articles de quincaillerie et de matériaux de construction faits au Canada pour le marché résidentiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *