Boa-Franc adopte comme nom d’entreprise Mirage, sa marque vedette

Récipiendaire du prix Société du 10e Gala Reconnaissance AQMAT, le manufacturier de planchers Boa-Franc de Saint-Georges-de-Beauce a annoncé hier que l’entreprise allait porter le nom de sa marque la plus populaire: Mirage.

« Ça n’a pas été facile dans le coeur, mais je me suis rallié à la démarche », révèle le président fondateur de l’entreprise, Pierre Thabet, pour qui le changement a représenté une décision délicate, échelonné sur une année de travail, ponctué de consultations menées auprès des employés et autres parties prenantes par des spécialistes.

« Cela ne changera en rien notre ADN », a-t-il tenu à assurer en conférence de presse.

Il faut dire que Boa-Franc n’était connu que localement. Dans le réseau de distribution nord-américain de l’entreprise, c’est Mirage, sinon Vintage que connaissent les clients, et les clients de leurs clients, c’est-à-dire les consommateurs.

La nouvelle appellation ferait l’unanimité au sein de l’entreprise, a-t-on indiqué. Elle a aussi l’avantage de se prononcer facilement en français, comme en anglais.

En septembre 2023, Boa-Franc – Oh, pardon, Mirage ! – célébrera ses 40 ans d’existence. Son PDG Pierre Thabet promet plusieurs activités.

Mirage a beau venir au monde légalement, c’est déjà deux usines en Beauce, une en Ontario et deux en Virginie où travaillent au total 700 personnes. Son chiffre d’affaires annuel est estimé à 200 M $.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.