Au tour du RONA Forget à Tremblant d’embrasser les couleurs de Bien fait ici

« En tant qu’entreprise fièrement d’ici à 100 %, RONA Forget n’a pas hésité à promouvoir le programme d’accréditation « Bien fait ici ». Ça rejoint nos valeurs de reconnaître les efforts déployés par les gens du pays à imaginer, fabriquer et distribuer des produits de qualité.»

C’est en ces mots que Benoit Forget, vice-président ventes et opérations du centre de rénovation RONA Forget à Mont-Tremblant, justifie la décision de devenir magasin-pilote pour le programme Bien fait ici.

L’engagement local et régional figure dans l’ADN de RONA Forget qui a d’ailleurs remporté le prix Communauté remis lors du récent salon d’achats RONA dans le cadre du programme Bâtisseur de la réussite de la bannière.

« On n’est pas peu fiers de recevoir l’appui des Forget, l’une des familles les plus respectées dans l’industrie de la quincaillerie », s’exclame Isabelle Champagne, directrice communications et marketing du programme « Bien fait ici ».

Objectifs de l’expérience pilote

En gros, on voudra vérifier jusqu’à quel point le positionnement d’un centre de rénovation en tant que destination de produits de qualité fabriqués au Québec et dans le reste du Canada peut rapporter des bénéfices financiers et réputationnels à ses propriétaires.

En ce sens, des efforts démarrent entre l’équipe de « Bien fait ici » et celle du magasin avec l’appui de la bannière RONA aux fins d’habiller le magasin aux couleurs du programme, former le personnel à la raison d’être du projet, rapprocher les fabricants et les distributeurs de produits accrédités des approvisionnements du magasin, le tout afin que consommateurs et entrepreneurs sentent que chez RONA Forget, en prend au sérieux des engagements comme l’information de qualité sur les produits offerts et la solidarité avec les manufacturiers.

Mme Champagne rappelle qu’il s’agit du deuxième établissement à accepter de s’investir dans une expérience-pilote, l’autre étant la succursale lavalloise de Patrick Morin. Lire ici le reportage à ce sujet.

Vers une cinquième génération

L’entreprise des Laurentides a été fondée par Alcide Forget en 1906, à l’époque, sous la forme d’une scierie, le long de ce qui allait devenir le parc linéaire Le ptit train du Nord. Son fils Claude prend la relève en 1944, lequel allait créer un magasin à Saint-Jovite une douzaine d’années plus tard.

Le centre de rénovation, passablement comme on le connaît encore aujourd’hui, date de 1960. Cinq enfants de Claude prennent alors les rênes : Gilles, Jean, Denis, Normand et Claudette.

En 1995, le nombre d’actionnaires de l’entreprise passe de 5 à 10, avec l’arrivée de membres de la 4e génération : France, Julie et Marc, enfants de Gilles, ainsi que Benoit et Caroline, enfants de Normand. En 2001, Geneviève, fille de Denis, Emmanuel, fils de Gilles, et Valérie, fille de Normand, intègrent l’entreprise. Treize membres de la famille font désormais partie des propriétaires de l’entreprise.

Certains membres de la 5e génération font aujourd’hui partie de la grande équipe de RONA Forget Mont-Tremblant, dont Gabrielle, fille de Caroline, et Francis, fils de Benoit.

« Dans un marché au détail en pleine transformation, la fidélisation de notre clientèle de plus en plus soucieuse de la provenance et de la qualité des produits que nous offrons est une clé de réussite. Il en va de notre notoriété. » – Benoit Forget, vice-président ventes et opérations du centre de rénovation RONA Forget à Mont-Tremblant.

 

2 comments on “Au tour du RONA Forget à Tremblant d’embrasser les couleurs de Bien fait ici

  1. HÉLÈNE bOUDREAULT on

    Félicitations Fantastique. Super, nous achetons tout ce don nous avons besoin à votre magasin et nous sommes toujours bien servi et satisfait. Le personnel est fantastique.
    Merci, Merci,
    Hélène et Arthur Boudreault

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *