« Réno Export, l’événement pour grandir avec le monde », reçoit l’appui financier de la ministre Anglade

L’Association québécoise de la quincaillerie et des matériaux de construction (AQMAT) annonce avec fierté la tenue de «Réno Export, l’événement pour grandir avec le monde », les 30 novembre et 1er décembre 2017, à l’Hôtel Vogue à Montréal, organisé en collaboration avec le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI) ainsi que le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD). 

À cet effet,  le MESI attribue, par l’entremise du Programme d’appui au développement des secteurs stratégiques et des créneaux d’excellence (PADS), une contribution financière de 60 000 $ à l’AQMAT pour soutenir l’organisation de cet événement rassembleur. L’activité prend la forme d’un ensemble de séminaires, ateliers et conférences animés par des experts sectoriels et géographiques ainsi que des dirigeants de grandes bannières internationales.

Toute entreprise qui manufacture ici dans le secteur de la quincaillerie ou des matériaux, qu’elle soit de propriété québécoise, canadienne ou étrangère, est ciblée par l’événement.

Chaque fabricant participant pourra exposer un produit vedette dans la Vitrine du savoir- faire québécois, en plus de recevoir deux publications exclusives : la cartographie des 250 principales bannières et groupements d’achats au Canada, aux États-Unis et dans le reste du monde ainsi qu’un guide personnalisé de ressources pour faire affaire à l’international.

L’AQMAT privilégiera les entreprises inscrites à Réno Export pour inviter les fabricants aux autres volets de son programme d’accompagnement, lequel comprendra des missions privées avec des acheteurs, un pavillon lors de foires internationales, un guichet d’information de première ligne pour accéder aux contacts des groupements d’achats, aux programmes d’aide gouvernementale et à une batterie d’experts ainsi qu’en option, un service de veille technologique et/ou concurrentielle.

«Les bannières fusionnent, les achats groupés se multiplient, le marché se continentalise», constate Richard Darveau, président et chef de la direction de l’AQMAT. «Si le but de procurer aux commerces des coûts d’achat plus bas pour la marchandise est légitime et généralement atteint, poursuit M. Darveau, nos entreprises manufacturières locales doivent, elles, suivre la parade, à défaut de quoi elles assisteront au rétrécissement du nombre de leurs clients en plus de subir la présence de nouveaux concurrents engendrés par la mondialisation.»

«Notre gouvernement est fier d’être le partenaire d’un événement comme RénoExport, qui permet d’accroître la capacité d’exporter des entreprises manufacturières québécoises du secteur de la quincaillerie et des matériaux. Les activités proposées dans le cadre de cet événement rejoignent d’ailleurs les orientations gouvernementales du Plan de développement du secteur de la quincaillerie et des produits de rénovation – Conquérir les marchés nord-américains, lequel vise notamment à soutenir les fournisseurs québécois dans leurs démarches pour répondre aux exigences des grands réseaux de distribution à l’échelle nord-américaine», a fait savoir la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, DominiqueAnglade.

Pour sa part, le CCCD entend déployer son réseau national pour que les fleurons de tout le pays appuient l’initiative. Le motif est louable: les affaires hors Québec commencent souvent dans les provinces voisines.

Pour plus de détails sur l’événement Réno Export et pour s’inscrire comme manufacturier (limite de 75 participants), consulter le site web renoexport.aqmat.org

On peut aussi communiquer avec la coordonnatrice du projet, Judith Lefebvre jlefebvre@aqmat.org Tél. : 514 467-8851

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *