CertainTeed Canada revient à la charge avec des accusations de dumping américain

Il n’y a pas que le premier ministre Justin Trudeau qui réagit aux agressions américaines en matière de commerce. L’entreprise canadienne de gypse CertainTeed aussi.

Cette fois, ce sont les feuilles de 54 pouces de cloisons sèches qui font l’objet de la plainte de CertainTeed, propriétaire de deux gisements miniers en Colombie-Britannique et au Manitoba, en plus de trois usines à Winnipeg, Calgary et Vancouver.

On se souviendra que l’an dernier, le Tribunal canadien du commerce extérieur avait accepté de recevoir la plainte de la même entreprise au sujet des feuilles de gypse de 48 pouces. Selon CertainTeed, le dumping américain entraîne le paiement de droits variant de 94,6 % à 324,0 %.

La plainte s’appuie sur l’argumentaire suivant : des manufacturiers américains écouleraient des stocks de gypse dans l’Ouest canadien à des prix substantiellement plus bas que ceux pratiqués dans leur propre pays pour leurs clients domestiques.

« Une telle pratique de coupe de prix détruit la viabilité économique et retarde nos investissements dans les provinces de l’Ouest du pays », soutient la direction de CertainTeed Canada.

« La distorsion du marché nous empêche d’investir et de créer des emplois ici », ajoute Mark Walker, président et chef de la direction.

Cliquez ici pour prendre connaissance du communiqué intégral diffusé par CertainTeed (en anglais).

Lors de la plainte de 2016, les partisans des importateurs américains ont affirmé que les droits entraîneraient des problèmes d’intérêt public importants, notamment : des centaines de millions de dollars d’impact sur les coûts des contrats de gypse à prix fixe, une indisponibilité de l’équipement et une augmentation massive des coûts des maisons. À la suite de ces préoccupations, le gouvernement a pris des mesures de précaution, notamment en créant un fonds de secours pour les entrepreneurs qui pourraient fournir des preuves de l’impact financier négatif des droits sur les contrats à prix fixe. La valeur totale des réclamations validées par les parties contestantes était une infime fraction (moins de 2%) des réclamations présentées dans le témoignage du Tribunal, ce qui démontre que les préoccupations des Américains n’étaient pas fondées, rappelle CertainTeed Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *