Se loger, se soigner et s’alimenter sans restriction demeure plus essentiel que jamais

Les épiciers et d’autres segments du commerce de détail s’agitent parce qu’une rumeur circule : Québec s’apprêterait à rendre le passeport vaccinal exigible dans la plupart des commerces d’une certaine taille, dont les quincailleries.

Apparemment, les épiceries, les pharmacies et les stations-service seraient épargnées du prochain décret ainsi que les magasins de petite surface.

Question sarcastique posée à voix haute par Richard Darveau, président de l’AQMAT, au cas où la nouvelle s’avérerait fondée : « La COVID se répandrait-elle plus dans les lieux d’une certaine taille ?

De l’avis de la direction de l’AQMAT, peu importe où le décret tracerait la ligne en exemptant les magasins de 5000, 10 000 ou 15 000 pieds carrés, cela restera arbitraire.

Dès le début de la pandémie, le gouvernement du Québec avait eu la sagesse de permettre aux citoyens forcés d’être plus souvent à la maison ainsi qu’aux professionnels du secteur résidentiel d’avoir accès à une quincaillerie au cas où surviendrait un problème. L’AQMAT a de nombreuses fois félicité M. Legault et son équipe pour leur clairvoyance ; se sentir en sécurité et confortable chez soi est devenu si important en cette période anxiogène.

« Nous sommes d’avis que l’ensemble des mesures-barrières en place (masque, visière, plexi, 2 mètres, nettoyage des paniers, gel désinfectant, etc.) associées aux règles resserrées en matière de nombre de clients par pied carré gèrent bien le risque de contamination », soutient M. Darveau qui ajoute que toute politique basée sur la taille nous semble discriminatoire d’une région, d’une ville et d’un commerce à l’autre ».

L’AQMAT salue la volonté gouvernementale et appuie sans ambages la lutte contre la propagation du virus. Ses marchands membres et les clients en quincaillerie sont respectueux des règles les plus strictes, sinon ces derniers, devenus vigilants, leur rappellent vite les meilleures pratiques.

Mais alourdir les opérations quotidiennes dans les commerces tout en permettant à certains, les plus petits, de continuer leurs affaires normalement, c’est ce qu’on appelle deux poids deux mesures.

À tout le moins, si l’on doit en arriver à imposer le passeport vaccinal à l’entrée de tout commerce, la direction de l’AQMAT espère que seul le fait de le montrer à un proposé ou de le scanner suffira. Car s’il faut le numériser et exiger une pièce d’identité, cela sous-tend de télécharger l’application dans les téléphones de tous les employés ou de dédier un employé à cette fonction pendant qu’on subit une pénurie sans précédent. Et bonjour les files qu’on tente d’éviter !

Retour sur les dimanches

La direction de l’AQMAT ne peut que partager sa surprise à l’égard de certains commentateurs qui prônent pour une fermeture le lundi plutôt que le dimanche. L’idée est de permettre une pause en famille ou entre amis aux employés des commerces rendus à bout et à leurs employeurs.

Nous martelons la même logique : ouvrir six jours coûte moins cher en opération et ne prive pas de ventes si les concurrents sont fermés en même temps. Et depuis le début, nous rappelons deux faits importants :

  • les travailleurs de 9 à 5 sont devenus minoritaires avec l’éclatement des horaires de travail, si bien que les moments pour effectuer les achats ont bien changé si on compare la société québécoise d’aujourd’hui avec celle des années ’70 ou ’80 quand on a décidé d’ouvrir les commerces les dimanches ;
  • l’achat en ligne et l’option de cueillette en magasin se sont démocratisés et offrent la vertu de ne plus astreindre les quincailliers à ouvrir autant d’heures qu’avant pour réaliser les mêmes ventes et les mêmes bénéfices.

3 comments on “Se loger, se soigner et s’alimenter sans restriction demeure plus essentiel que jamais

  1. christian bélair on

    Les quincailleries de plus grande surface reçoivent des centaines de clients par jour, là les clients majoritairement double vaccinés vont devoir faire la file à l’extérieur à -20 car la procédure sera lourde et ralentira le trafic. Il va y avoir par conséquent baisse de volume.
    Durant les 22 derniers mois le gouvernement nous a demandé d’être au front malgré tous les risques à titre de service essentiel là on nous traite comme des services non-essentiels. Comme le dit votre article imposer cette procédure aux plus gros est discriminatoire.

    Répondre
  2. Audrey Caouette on

    Passe vaccinale exigée dans les magasins a grandes surfaces au Québec 😤 c’est non!
    Au Québec (canada), notre premier ministre du Québec va obliger le passe vaccinale (gens vaccinées) dans les grande surface comme costco.. Je suis tres déçue que costco embarque la dedans ..j’ai pas signé pour ca quand j’ai renouvelé ma carte!! Vous allez perdre bcp de clients et bcp de mécontentements vous seront transmis. Je vais demander remboursement si le passe est exigé. De plus, j’ai des garanties encore avec vous pour certain produits( lave vaisselle) . je trouve ca tres liberticide vos choix pour la santé des gens quand il y a zero danger de mourrir . j’espere que costco USA va en entendre parler.. D’aillleurs meme chose pour walmart etc. Soyons solidaire et dites non svp pour le futur de nos enfants.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *