Fête nationale: magasins fermés

Le vendredi 24 juin, jour de la Fête nationale du Québec, est un congé chômé et payé pour toute entreprise. Ainsi, le public n’est pas admis dans les commerces de quincaillerie et centres de rénovation.

Un commerçant, qui en contravention de la Loi sur les heures d’ouverture des commerces de détail, admet le public dans son établissement ou annonce que le public pourra y être admis, commet une infraction pénale et est passible d’une amende minimale de 1 500$ en cas de première infraction ou de 3 000$ pour chaque récidive.

Quant au bureaux, usines et autres types d’entreprises, elles sont réputées devoir respecter le jour férié à moins que des impératifs de production obligent à poursuivre leurs activités. Dans ce cas, la Loi sur les normes du travail s’applique et des compensations devront être consenties au travailleur.

À noter que le congé du 24 juin est immuable alors que celui du 1er juillet peut être déplacé avec l’accord du personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.