Fabricants et marchands doivent se préparer au bois composite dégageant moins de COV

Une règlementation du gouvernement fédéral sur les émissions de formaldéhyde, en vertu de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (LCPE), entrera en vigueur le 7 janvier 2023 pour la plupart de ces produits composites et le 7 janvier 2028 pour les produits laminés.

Les normes qui s’arrimeront en de nombreux points avec les lois américaines s’appliqueront aux panneaux de bois composite ou matière cellulosique (exemple : le bambou), y compris le contreplaqué de bois feuillu, les panneaux de particules (PP), les panneaux de fibres à densité moyenne (MDF), les panneaux de fibres à densité moyenne minces, les produits laminés ainsi que les produits finis contenant ces matériaux de bois composite.

Toutes les entreprises qui participent aux différentes étapes de fabrication des produits de bois composite, incluant les fabricants de panneaux et de produits laminés, seront touchées par cette mesure.

Les produits finis devront contenir que des panneaux de bois composite et des produits laminés qui ont été testés et ont atteint les limites d’émissions pour se conformer à la règlementation.

Les panneaux de bois composite ou les produits laminés provenant du fabricant devront avoir une certification d’un organisme tiers de certification (TPC), tel que FPInnovations, un organisme québécois qui expose d’ailleurs ici les nouvelles normes.

N’hésitez pas à communiquer avec les spécialistes de FPInnovations pour faire tester vos produits et évaluer vos émissions de formaldéhyde. FPInnovations est un laboratoire accrédité ISO 17025-2017 et possède tout l’équipement nécessaire pour réaliser les différentes analyses.

Pour en savoir plus, communiquez avec Diane Schorr, chercheuse, et Mathieu Gosselin, technicien principal, du groupe Matériaux bois avancés de FPInnovations.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.