Brosses à barbecue : nouvelles normes… volontaires

L’Association canadienne de normalisation (mieux connue sous son acronyme anglais CSA) vient d’établir de nouvelles normes volontaires pour les brosses à barbecue dont les fils métalliques peuvent se détacher et être ensuite ingestés par les consommateurs, ce qui représente un danger pour la santé.

Les nouvelles normes exigent que les brosses soient vendues avec des étiquettes d’avertissement, et créent de nouveaux tests pour réduire le risque que les fils métalliques se détachent.

De janvier 2014 à janvier 2020, 59 incidents liés aux brosses à barbecue ont été signalés à Santé Canada. Des blessures ont été rapportées dans 48 cas.

Il n’existait auparavant aucune norme de sécurité, de fabrication, ni de vérification de ces produits. En 2017, après plusieurs cas médiatisés d’ingestion de fils, Santé Canada a décidé de ne pas interdire la vente de ces produits.

À la place, l’organisme de réglementation fédéral a décidé de travailler avec le Conseil canadien du commerce de détail et le Conseil canadien des normes pour que ceux-ci établissent des normes pour la vente de brosses à barbecue au Canada.

Le Conseil canadien du commerce de détail est ravi

« Nous attendions cela depuis un bon moment », lance Cory Anderson, conseiller principal en relations gouvernementales et affaires réglementaires du Conseil canadien du commerce de détail.

Selon lui, les commerçants feront tout leur possible pour mettre les nouvelles brosses de barbecue sur leurs étagères au plus vite : C’est dans l’intérêt du détaillant de vendre des produits sécuritaires. Ils ne veulent pas vendre des produits qui peuvent blesser leurs clients.

Des normes volontaires

Soulignons que rien n’oblige une entreprise à respecter les nouvelles normes, et les brosses qui ne les respectent pas ne quitteront pas les étagères de sitôt.

M. Anderson indique qu’il n’y a aucun échéancier pour la vente des brosses certifiées. « C’est une affaire plus graduelle », dit-il, en ajoutant que le processus de création et de manufacture de nouvelles brosses peut prendre du temps.

« Toutes les étiquettes et les tests pour les nouvelles brosses doivent être créés. Ça peut prendre jusqu’à un an. Ensuite, au cours des prochaines années, les détaillants commenceront à vendre les différentes brosses », explique Cory Anderson.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *