Hommes et femmes de l’industrie : levez-vous !

Le 11 avril qui vient, deux postes sont à combler afin de constituer un conseil d’administration complet, non seulement conforme aux règlements de notre organisme, mais surtout reflétant le dynamisme et la diversité des dirigeants leaders de notre industrie.

L’un des postes est vacant en raison de la fin du mandat de Richard Bossinotte de Soleno après deux années de loyaux services – c’est l’expression consacrée, mais je dois dire que c’est sincère, Richard a été engagé et toujours de bons conseils pour m’aider à tenir les rênes de l’Association dans la bonne direction.

Il s’agit donc d’un des sièges réservés aux manufacturiers et distributeurs de produits.

L’autre vacance en appelle à une firme de services. Agences, bureaux-conseils, consultants qui offrent des prestations aux marchands de notre industrie.

Dans les deux cas, il doit s’agir de membres en règle, c’est-à-dire qui ont acquitté leurs droits annuels d’adhésion de 750 $, qui maintiennent une place d’affaires au Québec depuis au moins deux ans et qui posent leur candidature d’ici le 7 avril à midi avec l’appui de deux membres.

Les termes sont de deux ans, renouvelables une fois.

Le formulaire de mise en candidature est disponible ici.

Pour connaître la composition du c.a., les devoirs et pouvoirs des administrateurs, les qualités nécessaires pour siéger ainsi que la gouvernance en vigueur à l’AQMAT, les personnes intéressées sont invitées à consulter les Règlements généraux ici. 

J’ai délibérément inclus le mot « femmes » dans mon titre de blogue, histoire de souligner que nous n’avons actuellement qu’une seule femme à bord du Conseil. Anodin ? Je ne crois pas. Neuf hommes d’un côté et une femme de l’autre, ça ne représente pas la place croissante et remarquée que les femmes occupent à la direction des entreprises que je connais. Du coup, le C.A. de l’AQMAT ne peut prétendre refléter son marché dans son état actuel.

Au fil du temps, on a vu à équilibrer les poids occupés par les marchands, les fabricants et les firmes de services. Ainsi, quatre ou cinq des sièges doivent être pris par des marchands, deux ou trois par des fabricants et deux par des consultants, le dixième étant d’office réservé à ma fonction. Sans en faire un règlement, on devrait sincèrement faire tous les efforts pour obtenir une représentation tout juste des patrons femmes au sein de notre C.A.

L’élection de ce nouveau Conseil aura lieu lors de l’assemblée générale annuelle (AGA) de l’AQMAT, le mardi 11 avril 2017, de 16 h 30 à 17 h 45, à l’Auberge Godefroy de Bécancour, laquelle se déroule dans le cadre du 8e Congrès des Décideurs de l’AQMAT.

Au menu de cette 77e AGA : rapport de gouvernance par le président du conseil d’administration, présentation des états financiers audités par le trésorier et la vérificatrice externe, rapport annuel d’activités exposé par le président et chef de la direction et élections du conseil d’administration 2017- 2018.

Au plaisir de vous y voir. Messieurs aussi !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.